Paul Stradner, Chef de la Villa René Lalique

Natif de l’Autriche, Paul Stradner a officié dans les plus belles brigades d’Allemagne et de l’Est de la France depuis 2002. Après sept années au restaurant Schwarzwaldstube (trois étoiles au guide MICHELIN) de l’hôtel Traube Tronbach en Forêt-Noire, il choisit de rejoindre le Chef Jean-Georges Klein à l’Arnsbourg, à Baerenthal en Moselle.
Trois ans après, prêt à signer sa propre identité culinaire, il prend la direction des cuisines du Brenners Park Hotel & Spa, fameux établissement cinq étoiles de Baden-Baden en Allemagne, membre de la Oetker Collection. Il y obtient d’un coup et en l’espace de quelques mois seulement, deux étoiles au guide MICHELIN. Une distinction qui fait alors de lui l’un des plus jeunes chefs doublement étoilé outre-Rhin. En 2016, le guide Gault & Millau le récompense de 18 points et de la gratification élogieuse d’ « étoile montante ». Convaincu qu’il n’a pas encore fait le tour de son apprentissage auprès de son mentor, le Chef Jean-Georges Klein, il le rejoint en 2017, cette fois au sein de la Villa René Lalique, qui a ouvert ses portes deux ans auparavant, en septembre 2015.
Par ses valeurs et son ADN, l’établissement le convainc définitivement de son goût pour les entreprises familiales et à taille humaine. Depuis 2020, il a petit à petit endossé le tablier de Chef, succédant avec fierté à celui qui l’a tant inspiré…
Jean-Georges Klein, qui reste quant à lui, Chef consultant pour la maison qu’il a fait grandir pendant de nombreuses années.

Jean-Georges Klein, Chef consultant pour la Villa René Lalique

Le Chef Jean-Georges Klein a pris la tête du restaurant de la Villa René Lalique, à son ouverture le 18 septembre 2015. Le 1er février 2016, après seulement trois mois d’ouverture, la Villa René Lalique et le Chef Jean-Georges Klein ont décroché deux étoiles au Guide Michelin. Ces étoiles sont venues saluer la qualité et la constance des prestations culinaires proposées par le Chef Klein, aux commandes des cuisines de l’établissement.
Biographie :
Après des études hôtelières à Strasbourg entre 1967 et 1969, Jean-Georges Klein devient responsable de salle au restaurant familial, un relais gastronomique. Ce n’est qu’à l’âge de 40 ans, totalement autodidacte mais passionné et perfectionniste, qu’il se lance en cuisine. Il reprend le restaurant, en obtient sa première étoile Michelin en 1988, sa deuxième étoile en 1998 et, consécration suprême, sa troisième en 2002. Deux ans plus tard, il est élu « Chef de l’année » par le guide gastronomique le Champérard, puis le Schlemmer Atlas (équivalent du Guide Rouge outre-rhin), et le Bottin Gourmand lui décerne une 4ème étoile. Dans les assiettes, le minimalisme s’accompagne d’audace :« Chaque jour je tente des mariages, des contrastes, des histoires improbables, j’essaye, je prends le risque… ». Sa cuisine haute en couleurs, évolutive, épurée, riche de contrastes visuels et gustatifs, fait se confronter les saveurs pour surprendre le palais de ses hôtes.